Manger bio est-il vraiment bon pour la santé ?

Manger bio est-il vraiment bon pour la santé ?

Le bio, cette alimentation saine provenant de l’agriculture biologique et saine, est bon pour l’environnement, mais ce n’est pas tout, ce mode de consommation est aussi excellent pour la santé, car il y a moins de risque d’ingérer des pesticides de synthèse. D’ailleurs, le bio offre une protection contre les troubles cognitifs et les maladies. Pour ces raisons, les aliments bios sont de plus en plus plébiscités par les consommateurs.

Les bienfaits de l’alimentation bio sur la santé

  • Contre le cancer: Manger bio permet de baisser grandement le risque de développer certains cancers. C’est possible, car les aliments bios ont une faible teneur en pesticides, dont certaines sont considérées comme cancérigènes. D’ailleurs, une étude scientifique britannique a prouvé que le risque de cancer du sang est réduit à 21 % chez les personnes consommant régulièrement du bio.
  • Contre les allergies: D’après une étude scientifique néerlandaise conduite sur plus de 2 700 bébés, la consommation de produits laitiers bios pendant la grossesse et l’enfance diminue de plus de 35 % le risque d’eczéma à l’âge de 2 ans.
  • Contre le surpoids: Le bio protège contre le surpoids, l’obésité ainsi que le diabète de type 2. Une étude scientifique française menée l’année 2017 sur plus de 62 000 personnes a permis de découvrir que la baisse du risque de surpoids et de l’obésité est moindre chez les personnes qui mangent bio, respectivement c’est 23 % et 31 %.
  • Contre les troubles cognitifs: Les pesticides sont bannis de l’agriculture biologique, car ils sont dangereux pour le développement cognitif des jeunes enfants. Selon 3 recherches scientifiques menées aux États-Unis, l’exposition des femmes enceintes à certains insecticides entraîne un retard de développement psychomoteur et mental pendant les 7 premières années de vie. Le QI est plus faible, et il y a un risque de troubles de l’attention. En mangeant bio, on évite ces risques.
  • Contre l’antibiorésistance: L’agriculture bio limite significativement l’utilisation d’antibiotiques. Ces derniers sont employés de manière intensive dans l’élevage traditionnel afin d’éviter la prolifération des maladies animales. Arrivés dans l’organisme humain via la viande, ces antibiotiques rendent les bactéries moins résistantes.

Faire le bon choix des aliments

Actuellement, de plus en plus de Français se tournent vers la consommation bio. Arrivés au rayon bio, plus de 90 % d’entre eux choisissent en premier les fruits et les légumes. En deuxième place, il y a les produits laitiers bios. Ensuite, on trouve les œufs, l’huile ainsi que les denrées alimentaires d’épicerie comme les pâtes, le riz et les céréales. En dernière place, il y a la viande. Acheter des produits 100 % bio est encore difficile, mais ils s’imposent pour les aliments à risque comme les céréales complètes puisque les pesticides se trouvent dans les grains. Il faut aussi opter pour les fruits et les légumes bios que ceux produits par les agriculteurs conventionnels qui sont bourrés de pesticides. On parle surtout des tomates, des salades vertes, des céleris, pommes, épinards, pêches, poivrons… Tel est le cas également pour les herbes aromatiques et l’huile d’olive parce que les fruits sont pressés entiers. Toutefois, vous pourrez vous passer du bio pour les huiles de noix ou de noisette, car la coque est enlevée avant le pressage des germes.

Cependant, bio ne signifie pas diététique comme les galettes de riz soufflé qui participent à la hausse de la glycémie tout comme les pâtes à tartiner, les biscuits, les plats cuisiner estampillés AB ainsi que les chips. Certes, ils sont à 95 % bio, mais ils sont trop gras et trop sucrés.

Vous aimerez également Consommer bio, une façon de respecter l’environnement et les animaux.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés