Nos conseils pour créer un verger

Nos conseils pour créer un verger

Vous avez un jardin, et vous vous dites pourquoi ne pas créer un verger ? C’est tout à fait possible, mais suivez nos conseils et nos astuces avant de planter des arbres et des arbustes fruitiers. La création d’un verger séduit de plus en plus de Français, mais pour réussir, certains points sont à prendre en considération.

Le type de verger

Suivant l’espace que vous avez dans votre jardin, différents types de vergers sont possibles, mais le choix dépend aussi des arbres fruitiers que vous souhaitez planter. En effet, certaines plantations demandent beaucoup plus de place que d’autres. Le pré-verger est le fait de disposer un grand pâturage où les arbres fruitiers poussent librement. On parle de petit verger si vous faites pousser sur un petit jardin près de votre maison, en terrasse ou en balcon des arbres fruitiers en pot ou nains. Pour la préservation de l’environnement et de la santé, vous pourrez réaliser un verger bio. Le verger conservatoire consiste à assurer la continuité locale, notamment des variétés fruitières et des nombreux savoir-faire.

Le bon emplacement

Le choix de l’emplacement du verger est important pour que vos plantations poussent bien. Optez pour une zone de votre jardin où le sol a une bonne qualité, est bien drainé et est fertile. Aussi, vérifiez que la terre est saine et sans gravats. Les arbres fruitiers ont besoin de phosphate, d’azote, de magnésium, de potasse et d’oligoéléments. Achetez un kit d’analyse pH pour connaître la composition de votre sol. La majorité des arbres fruitiers apprécient les lieux bien exposés par le soleil et être à l’abri du vent. Toutefois, respectez la réglementation des distances. Vous ne pourrez pas planter des arbrisseaux et des arbustes de plus de 2 m qu’à une distance de 2 mètres de la ligne séparative de votre maison et de celle de votre voisin.

Bien choisir les arbres fruitiers

Pour votre verger, choisissez des variétés locales adaptées au climat de votre région et moins sensibles aux maladies. Il y a aussi des arbres qui arrivent à survivre seuls puisqu’ils sont autofertiles, mais pour la pollinisation, planter plusieurs arbres fruitiers favorise la fertilité, c’est le cas des poiriers et des pommiers. Les pommiers font partie des espèces les plus faciles à pousser surtout dans une zone humide. Les poiriers aiment les régions tempérées. Pour les cerisiers, ils n’aiment pas une trop importante humidité et les gelées printanières. Les pruniers s’épanouissent dans des terrains à couche arable. Dans une région ensoleillée et chaude, les pêchers poussent bien.

La bonne période pour planter

Pour lancer un verger, la bonne période est entre la fin du mois de novembre et la fin du mois de mars, car cette période correspond au repos végétatif. En général, les jardiniers commencent leurs plantations le 25 novembre. Si vous souhaitez planter un noisetier et un amandier, vous pourrez le faire jusqu’à la fin du mois de janvier, pour le pêcher et l’abricotier, vous avez jusqu’à la fin du mois de février et pour le pommier, c’est jusqu’au mois d’avril. Mais faites les trous de plantation à l’avance. Réalisez des trous larges et profonds que les racines, de 50 cm de côté et en profondeur. Afin de favoriser le développement des racines et de créer une barrière contre le froid, n’hésitez pas à praliner les racines. Lorsque vous mettez en terre les arbres fruitiers, les racines ne doivent pas pliées ou emmêlées, et le point de greffe est au-dessus du sol suite à l’arrosage. Après, recouvrez de terre fine enrichie en compost décomposé, mais pas de fumier.

Prenez aussi le temps de découvrir Tous nos conseils pour prendre soin de votre jardin.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés