Comment les nouvelles technologies peuvent-elles aider l’agriculture ?

Comment les nouvelles technologies peuvent-elles aider l’agriculture ?

Alors que l’agriculture et la campagne étaient des sujets souvent oubliés voire dépassés pour certains, ils reviennent sur le devant de la scène. Entreprendre dans ces domaines devient une véritable tendance, notamment au travers de l’attrait pour la nature et des opportunités économiques nouvelles.

Ces dernières interviennent grâce à l’évolution énorme des nouvelles technologies qui sont petit à petit plus souvent utilisées par les agriculteurs français et d’ailleurs. Un bienfait nécessaire quand on se penche sur la situation économique qui commençait à devenir très compliquée pour un bon nombre de personnes exerçant ce genre de professions.

L’agriculture avait besoin de se réinventer et voilà qu’elle le fait grâce à ces progrès scientifiques. L’occasion de se pencher sur 3 univers qui vont changer le futur des cultures animales et végétales.

L’intelligence artificielle, un outil indispensable pour la productivité

L’intelligence artificielle reste souvent dans la tête des gens destinée à être utilisée dans des domaines futuristes. Pourtant cette dernière existe depuis des dizaines années et a su évoluer en accompagnant des domaines d’activité souvent ancestraux.

Pas besoin d’être un ingénieur-chercheur chez Google travaillant sur le Deep Learning ou d’être un passionné de films comme I Robot pour réfléchir à l’importance de l’IA dans le domaine de l’agriculture. Dans un monde qui voit sa population augmenter et s’approcher petit à petit des 10 milliards d’habitants d’ici les années 2050, il faut raisonner sur la productivité, l’efficacité et surtout sur la façon de ne peut appauvrir plus que de raison des terres peu habituées à un rendement trop important.

Comment l’IA peut-elle aider les agriculteurs d’aujourd’hui et de demain ? Tout simplement en permettant à ces derniers de mieux suivre et comprendre comment fonctionnent leurs exploitations. Il s’agit ici d’analyse de données archi-précise et automatisée qui pourraient permettre de déceler des défauts de la terre voire des maladies sur certaines plantes ou animaux de façon plus rapide.

D’autres algorithmes se basent quant à eux pour améliorer les rendements en analysant certains éléments, comme le climat, les sols, l’humidité ou l’historique des récoltes afin de déterminer les besoins ou encore les dates de récoltes plus précisément. Des expérimentations dans ce sens ont notamment permis d’améliorer la production de 2 à 4%, un petit plus, qui à l’échelle globale pourrait être significatif.

La blockchain pour améliorer la traçabilité

Légende : Un bon joueur de poker a souvent les bons réflexes du manager

 

La blockchain est un concept plus simple qu’il n’y paraît. Cette technologie qui a permis la naissance des crypto-monnaies comme le Bitcoin ou l’Ethereum n’est pas simplement applicable dans le monde financier mais peut trouver des applications pratiques même pour l’agriculture.

La plus importante concerne la traçabilité des produits qui seraient quasiment infaillibles du producteur au consommateur. En effet, la blockchain peut fonctionner comme une sorte de registre décentralisé qui ne peut être corrompu. Toutes les informations sont donc certifiées et ne peuvent être modifiées. Des géants de l’industrie alimentaire ont déjà commencé à travailler sur le sujet et font actuellement des tests avec les producteurs locaux pour montrer les bienfaits de cette nouvelle technologie qui pourrait changer la face de la traçabilité de tous les produits comestibles.

La robotique pour diminuer les tâches répétitives et pénibles

L’un des principaux freins pour les personnes qui souhaitent entreprendre dans le domaine de l’agriculture concerne la pénibilité de certaines tâches. Et face à cette contrainte, existe une solution qui est en train de se démocratiser pour les agriculteurs : la robotique. En effet, on compte désormais un chiffre considérable de robots agricoles en France.

L’exemple le plus connu concerne la traite des vaches avec des robots qui peuvent donc récolter plus rapidement le lait des vaches. On estime d’ailleurs que 50% des personnes qui lancent un élevage laitier achètent aujourd’hui un robot de traite. Des robots agricoles sont également utilisés dans le domaine de l’élevage ou même de la culture maraîchère.

Le monde de la recherche agricole est d’ailleurs focalisé sur la robotique avec près de 20 laboratoires français sur le sujet et une bonne partie des 1300 chercheurs en robotique qui travaillent sur ce sujet passionnant.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés