Entreprendre à la campagne, une tendance qui se confirme.

Entreprendre à la campagne, une tendance qui se confirme.

La campagne, c’est comme la montagne, ça vous gagne, néanmoins il n’est pas rare d’entendre parler de désertification des zones rurales, médecins, commerces de proximité, écoles et services publics tombent comme des mouches. Force est de constater que la jeunesse préfère s’exiler vers les villes et les grandes métropoles afin d’y trouver un métier et une vie sociale plus palpitante. Pourtant la tendance commence, tout doucement mais sûrement, à s’inverser avec l’arrivée des publics urbains, qui, à contrario, recherchent davantage de sérénité et de tranquillité à la campagne. N’allez pas vous imaginer que ces nouveaux arrivants arrivent uniquement dans le but de prendre leur retraite, que neni ! Ils arrivent pleins de projets dans les poches, pour certains, et comptent bien agiter le monde rural.

Entreprendre dans un cadre bucolique

Voilà qui en fait rêver plus d’un. Aujourd’hui de plus en plus d’entrepreneurs s’expatrient à la recherche d’un cadre de vie idéal pour mener leurs projets. La nature, le chant des oiseaux au réveil et les rues pittoresques de nos villages, commencent à faire rêver les citadins en quête de détente, y voyant surement une invitation stimulante à la créativité et à l’innovation.

Qui n’a jamais entendu parler de ces artistes se retirant des mois entiers dans une maison de campagne pour écrire leurs albums, puis revenir fraîchement pimpants au devant de la scène avec des hits qui se vendent comme des petis pains. Ce n’est pas un mythe, le fait de se mettre au vert peut vraiment être productif et source d’inspiration.

Le mouvement migratoire de la ville vers la campagne est en passe de devenir un véritable phénomène de société. Cette tendance est confirmée par l’Insee, les médias et par de nombreuses associations visant à aider les porteurs de projets.

Des opportunités et du choix

Selon l’Agence France Entrepreneur tous les secteurs d’activités sont concernés et environ un tiers des entreprises naissantes, verraient le jour en milieu rural. Des chiffres parlants. Pourtant, il ne s’agit pas de partir à l’aventure et de se lancer tête baissée, il existe des leviers pour faciliter l’accès et l’arrivée aux nombreux candidats au départ.

Les collectivités territoriales font les yeux doux aux entrepreneurs et font de plus en plus connaître leurs opportunités, permettant ainsi aux entreprises de trouver leur territoire idéal en fonction de leurs projets. Des salons tels que ParcoursFrance, sont la preuve vivante de l’engouement suscité par cette nouvelle perspective. Un défi économique et sociologique est entrain de se jouer.

Et la désertification dans tout ça ?

Bien évidemment, un citadin aura tout de même ce petit pincement au cœur à l’idée de quitter son confort de vie urbain, il pensera, sûrement avec appréhension, à l’école pour ses enfants, à la boulangerie en bas de son immeuble ou encore à son médecin toujours surbooké mais accessible en trois foulées. Là encore, tout est mis en place pour rassurer et aider les nouveaux arrivants. Des associations d’accueil regroupent de nombreux bénévoles et répondent à toutes ses questions pratiques, indispensables à une qualité de vie optimale. Il suffit de prendre contact avec ses dernières pour découvrir ce qui se passe sur place. Pour les plus connues, l’Accueil des villes françaises mène son action partout en France et forme ses bénévoles pour accueillir dans les meilleures conditions les nouveaux venus, avec un cadre pareil, l’isolement est évincé.

Amener un vent de fraîcheur dans les campagnes françaises est indispensable pour apporter un nouveau souffle à nos villages, ainsi, nous pouvons espérer que la lutte contre la désertification ne soit plus qu’un lointain souvenir et que les rires d’enfants sortant de l’école résonnent comme un chant d’espoir et de prospérité.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés