La permaculture en agroécologie, qu’est-ce que c’est ?

La permaculture en agroécologie, qu’est-ce que c’est ?

La permaculture agroécologique est un système de plantation, basé sur le modèle de la nature. Il respecte les cycles et les symbioses entre les éléments. Le point essentiel dans cette pratique est de tenir compte de la biodiversité. Ceci afin de régénérer les sols agraires et d’améliorer la qualité du terrain et des aliments qui y poussent.

Pourquoi exploiter la permaculture ?

À l’heure du réchauffement climatique et autres problèmes écologiques majeurs, décelés depuis plus de quatre décennies, les solutions de remplacement des méthodes industrielles voient le jour. La question n’est plus de produire en masse et n’importe comment, mais bien de produire en qualité et en respect de l’environnement. La base de la permaculture en agroécologie est l’utilisation de pesticide naturel et l’interaction de la biodiversité. Certaines plantes ou insectes jouent le rôle de prédateurs contre des insectes, nuisibles à la récolte. L’idée ici est de faire plus confiance à la nature et de miser sur la symbiose contrôlée. L’équilibre entre les éléments s’opère et offre ainsi des résultats plus que satisfaisants. Le principe du respect de la terre, des récoltes et des hommes est alors engendré.

Quels sont les principes pratiqués dans la permaculture ?

L’agroécologie fait référence à la manière harmonieuse de cultiver son potager ou ses terres agricoles pour les maraîchers. Elle émet l’idée d’une considération à l’égard de la terre et de son fonctionnement. La permaculture vient s’y greffer, en partant de trois grands principes éthiques : prendre soin de la nature, des hommes et penser « partage équitable ». À partir de là, une nouvelle façon de cultiver la terre apparaît. Tout du moins, nouvelle pour les nouvelles générations, qui se tournent vers les traditions ancestrales pour appliquer ces principes, que la plupart ont oubliés.

Quels sont les avantages de la permaculture ?

Cette pratique permet à terme, d’accroître les surfaces cultivables. Les efforts fournis pendant le travail sont bien plus doux. La technique active aussi des microclimats. La nature reprend ses droits. Le plaisir de vivre en harmonie avec ses éléments accorde une satisfaction bien plus grande.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés