L’Angus : L’une des meilleures viandes du monde

L’Angus : L’une des meilleures viandes du monde

Vous est-il déjà arrivé d’apercevoir la mention « Angus » sur de la viande ou des produits qui en dérivent ? Steak, filet ou côte de bœuf, l’Angus est un constituant de luxe des meilleurs plats culinaires qui éveille toutes les curiosités.

Qu’est-ce que le bœuf Angus ?

L’Angus encore appelé Aberdeen Angus désigne une race de bovins de boucherie, sans cornes. C’est un bœuf robuste, d’une taille moyenne de 135 cm au garrot pour 550 à 700 kg chez les femelles et 145 cm pour 650 à 1000 kg chez les mâles. À l’origine, il a une couleur noire et porte le nom de Black Angus, mais il en existe aujourd’hui un autre de couleur rouge unie appelé Red Angus. Ces deux dénominations ont été attribuées par l’Association Américaine Angus fondée en 1883.

Les bœufs Angus ont une alimentation essentiellement constituée d’herbes, parfois supplémentée en céréales, mais d’aucuns pensent que le régime exclusif aux plantes, en plus d’être écologique, permet d’améliorer le persillage (concentration de graisses intramusculaires), la saveur et le goût de la viande de l’Angus. Elle est tendre, juteuse et savoureuse. Synonyme de viande de qualité, elle octroie une valeur ajoutée au produit qui la contient.

Histoire de l’Angus

Les types les plus célèbres sont issus de métissages initiés par des éleveurs novateurs dénommés Hugh Watson (1780-1865), William McCombie (1805-1880) et George Grant.

Hugh Watson

Occupant de la ferme Keillor en 1808, Hugh Watson découvre, après le croisement de deux races sans cornes « doddies » et « hummlies » faisant partie de son troupeau, que les bœufs noirs obtenus étaient plus résistants à de hautes températures. Il s’en sert comme race pure et élimine les autres couleurs. On estime d’ailleurs que tous les Black Angus existants sont ceux provenant des tentatives de Watson d’obtenir des veaux à robe noire.

William McCombie

Si les travaux de Watson sont antérieurs, la réputation que l’on sait de l’Angus provient des travaux de William McCombie à la ferme Tillyfour dont l’élevage bien renseigné a produit un bétail de haute qualité.

George Grant

George Grant est celui qui est à l’origine de la notoriété de l’Angus aux États-Unis en 1873. Il croise les taureaux Angus à des vaches originelles du Texas et obtient des bœufs robustes qui résistent bien aux saisons hivernales.

Par la suite, l’influence de l’Angus s’est largement répandue dans d’autres pays dont la France et l’Australie, donnant lieu à d’autres essais aux résultats satisfaisants tels que le Washugyu japonais.

Goût de la viande d’Angus

Il est de notoriété générale que le persillage permet l’amélioration du goût et de la tendreté de la viande. Il la conserve humide durant la cuisson, même lorsqu’elle est exposée à des températures élevées.

L’Angus est riche en gras, parfaitement équilibré à sa viande, avec une agréable saveur qui évoque l’environnement dans lequel il est élevé : un parfum d’herbes et de noisettes. C’est une viande exceptionnelle, fine et au goût unique, qui fait partie intégrante des meilleurs plats gastronomiques au monde, même si sa teneur en gras ne séduit pas forcément les nutritionnistes. Elle contient comme les autres viandes de bœuf du phosphore, les vitamine B6 et B12, des protéines, du zinc, de la niacine et du sélénium.

Par ailleurs, le persillage sert aussi au classement de la viande de bœuf dont le grade PRIME est le plus élevé, suivi du Choice, dans lesquels se classe l’Angus. Il réunit moins de 3 % de la viande de bœuf totale et ne concentre que des viandes de haute qualité.

Cuisson de la viande d’Angus

La viande d’Angus est cuite selon la finalité pour laquelle vous la cuisinez. En règle générale, elle est cuisinée de la manière dont on le ferait pour toute autre viande de bœuf :

  • ​Si elle est achetée hachée, vous devrez la faire cuire jusqu’à disparition de sa couleur rose. A moins que le but recherché soit de manger un hamburger, vous pouvez la faire cuire à votre convenance ;
  • Si par contre, c’est un steak, il n’existe pas d’exigences particulières. Le steak peut être rôti ou grillé selon le besoin ressenti.

Quel que soit l’objectif visé, la viande ne doit pas être trop cuite, de peur de l’assécher et d’en perdre la substance. Ce qui empêcherait d’en apprécier la saveur particulière.

Comment reconnaître le bœuf Angus ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, le seul test existant qui permette d’identifier un bœuf Angus est l’aspect visuel de sa robe noire ou rouge unie. Cette identification est une tâche qui incombe à l’éleveur, certifiée aux États-Unis par le Département Américain de l’Agriculture dans le but d’assurer la sécurité des aliments.

D’autre part, si vous souhaitez acquérir de la viande d’Angus, il vous faudra demander conseil auprès de votre boucher ou à toute personne experte de cette viande. Cette précision fait référence à l’existence d’un réseau de fraudes à l’étiquette, car une viande peut être marquée Angus sans pour autant faire partie de la classe Prime ou Choice.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés