Industrie agroalimentaire : un secteur qui a une bonne réputation

Industrie agroalimentaire : un secteur qui a une bonne réputation

L’industrie agroalimentaire n’est pas le secteur le mieux connu par les Français et ses homologues européens. Elle dispose cependant d’une bonne cote non seulement auprès des personnes qui y travaillent, mais également auprès des consommateurs. Raisons de plus de penser à s’y exercer en suivant une formation bts agro alimentaire

Une capacité à satisfaire une bonne partie de ses employés et consommateurs

Les études qui ont permis d’émettre cette conclusion datent déjà d’il y a plusieurs années, mais depuis leur réalisation, la tendance s’est encore confirmée. L’une de ces études a été menée en 2011 par le cabinet d’étude GFK sur ordre de l’Association des industries agro-alimentaires (Ania). Elle a permis de savoir que 60 % des consommateurs sont satisfaits des services des entreprises agroalimentaires en Bretagne et dans toute la France. Parmi les plus importants points de satisfaction figurent la capacité de ces dernières à répondre à leurs besoins (75 %) et la diversité des offres (75 %). 

Ce vent de satisfaction atteint également les travailleurs du secteur qui sont très nombreux (70 %) à encourager leurs proches à les rejoindre. Encore peu de personnes ont répondu cependant à leurs appels, non pas par méfiance vis-à-vis de leur dire, mais par un manque de connaissance. Cela ne devrait plus être le cas grâce à la possibilité d’un apprentissage Bretagne de tous les métiers de cette industrie. 

Le maintien de l’emploi en région favorisé

Dans une période où de plus en plus de Français souhaitent vivre à la campagne ou, du moins, rester dans leur région (loin des tumultes des zones urbaines), les formations bac pro en agroalimentaire ne devraient plus avoir du mal à enregistrer des nouveaux inscrits. Ce secteur a en effet toujours contribué à la préservation des emplois locaux. Cela ne constitue toutefois pas un frein à son développement, sachant que les entreprises qui s’y exercent investissent de plus en plus dans la recherche et le développement. Ce qui explique la diversité des produits mis à la disposition des consommateurs. 

Enfin, il faut préciser que la filière représente une importante partie des exportations bretonnes et françaises. La soutenir, par l’achat ou l’exercice d’un de ses métiers, constitue une participation à la promotion du modèle alimentaire breton et français dans d’autres pays.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés