Comment rendre sa maison plus écologique ?

Comment rendre sa maison plus écologique ?

Au cours de ces dernières années, il y a de plus en plus de personnes qui se tournent vers les habitations écologiques. En effet, comme vous le savez probablement, les logements actuels représentent la deuxième plus importante source de pollution, juste après les moyens de transport. Ils consomment beaucoup d’énergie et produisent du gaz à effet de serre qui est connu pour détruire la couche d’ozone. Les foyers écologiques quant à eux, en plus d’être autonomes, ont un faible impact sur l’environnement et limitent la perte d’énergie. Intéressant n’est-ce pas ? Mais alors, comment procéder afin de rendre sa demeure actuelle plus écologique ? Voici la liste des étapes à suivre :

Débuter par une analyse énergétique détaillée

L’aspect principal qui fait d’un habitat une demeure écologique repose sur sa capacité à consommer une faible quantité d’énergie. C’est pourquoi, la première chose à faire pour transformer sa maison en maison écologique est d’effectuer un audit énergétique. C’est une analyse professionnelle qui vous permettra :

  • De faire le point sur la consommation en énergie de votre maison
  • De repérer les défaillances de votre système énergétique
  • D’établir un diagnostic en vue d’améliorer les exploits énergétiques

Repenser l’isolation de la maison

Il faut savoir qu’une maison standard, conformément à la RT 2012, intègre d’ores et déjà un système d’isolation thermique interne dans sa construction. Son rôle est d’éviter la déperdition énergétique et de conserver la chaleur au sein des habitations. Cependant quand l’isolant est placé à l’intérieur de la maison, la chaleur réussit quand même à s’échapper par le plafond et le plancher à cause des ponts thermiques. Résultat vous consommez une plus importante quantité d’énergie.

Alors pour basculer vers une maison plus écologique, vous devrez nécessairement modifier l’emplacement de l’isolant thermique pour le rendre plus efficace. En règle générale, il est recommandé d’opter pour une isolation externe et d’utiliser des matériaux bio comme la laine de mouton, la laine de chanvre, la ouate de cellulose, la plaque en fibre de bois, etc. Ceux-ci sont polyvalents, c’est-à-dire qu’ils sont à la fois isolant thermique et sonore.

Installer un dispositif de renouvellement de l’air

Il ne suffit pas de maintenir la température idéale dans une habitation. Après modification du système d’isolation, il faut penser à un moyen de renouveler l’air à l’intérieur de la maison afin d’éviter l’accumulation du dioxyde de carbone et les problèmes dus à l’humidité. C’est le rôle de la ventilation. Cette ventilation peut être naturelle (aération par les fenêtres) ou le plus souvent mécanique (Ventilation mécanique contrôlée).

Opter pour l’utilisation d’énergies renouvelables pour le chauffage

Avec une isolation thermique de qualité, il n’est plus nécessaire d’avoir recours à des radiateurs classiques, très énergivores, pour le chauffage interne. Il est conseillé d’utiliser les systèmes de chauffage au bois ou solaire qui sont beaucoup plus appropriés. Ce sont des dispositifs qui se sont avérés efficaces et économiques en matière d’énergie. Ils sont aussi écologiques, car ils n’émettent pas ou peu de gaz à effet de serre, et ont un impact positif sur l’environnement. On a également :

  • Les puits canadiens qui sont creusés jusqu’à une profondeur de 20 m dans le sous-sol afin de puiser des calories qui sont ensuite restituées par l’intermédiaire d’un ventilateur à l’intérieur de l’habitation.
  • Les pompes à chaleur géothermiques ou aérothermiques. Le principe consiste à faire circuler un gaz dans un serpentin situé à l’extérieur ou dans le sol. Ce gaz va capter la chaleur du sol ou de l’air et va permettre d’échanger cette chaleur en étant pulsé par l’intermédiaire d’un ventilateur dans un autre serpentin situé cette fois à l’intérieur de l’habitation.

Avoir des gestes écologiques

Évidemment, qui dit maison écolo dit également geste écolo quotidien. En d’autres termes, vous devez réduire le gaspillage en eau et en électricité.

Optimiser la perte d’eau

On gaspille souvent énormément d’eau que ce soit pour l’entretien de la maison ou dans l’utilisation des toilettes. Pour y remédier, il vous suffira de :

  • Ne pas laisser le robinet couler sans arrêt lorsque vous vous brossez les dents ou que vous faites la vaisselle ;
  • Privilégier les douches par rapport aux bains ;
  • Installer une chasse à double flux pour les toilettes et un réducteur de flux pour tous les robinets et les douches.

Vous pouvez également :

  • Installer un ballon de récupération pour l’eau de pluie. Cela vous permettra d’arroser votre jardin sans utiliser une goutte d’eau potable.
  • Vous pouvez également songer à installer un adoucisseur d’eau au CO2 dans les canaux de conduite d’eau. Cet adoucisseur d’eau sans sel qui fonctionne sans entretien et sans régénération vous permettra de lutter contre la formation de calcaire. C’est un traitement écologique anticalcaire qui permet de garder l’eau 100 % potable en évitant tous les rejets polluants d’un adoucisseur à sel classique.

Économiser l’électricité

Les appareils électroménagers consomment continuellement de l’énergie. Procurez-vous donc des appareils qui permettent d’économiser l’énergie. Par exemple :

  • Modifier vos installations électriques actuelles en installant des dispositifs économiques comme les lampes LED, qui, même si elles sont un peu plus coûteuses à l’achat, permettent de réaliser d’importantes économies d’énergie en réduisant votre consommation.
  • Optez pour des prises disposant d’interrupteur pour éviter la consommation continue d’énergie, c’est-à-dire pour ne pas laisser des appareils en veille inutilement.

Veillez également à maintenir une distance entre les appareils produisant du froid et les dispositifs qui émettent de la chaleur pour éviter une surconsommation de courant. En journée, privilégiez la lumière naturelle comme éclairage à la place de l’électricité.

Créer sa propre énergie

L’énergie utilisée pour produire l’électricité provient pour sa plus grande part de centrales qui fonctionnent avec des énergies non renouvelables. Ce qui a de fortes conséquences sur l’environnement. Mais grâce au soleil, avec des panneaux photovoltaïques, vous serez en mesure de produire votre propre énergie. Elle pourra même éventuellement être vendue à EDF, qui a mis en place des contrats spécifiques pour racheter l’énergie ainsi produite. Votre maison pourra ainsi être qualifiée de maison à énergie positive.

Adopter un style écolo en guise de décoration interne

Une maison écologique ne se limite pas uniquement à ses effets positifs sur l’environnement. Sa conception et son impact sur la santé de ceux qui vont y vivre entrent également en ligne de compte. C’est pour cette raison que dès la conception et dans le choix des matériaux constituants votre maison vous devrez penser vert.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés