Pourquoi et comment équilibrer son microbiote ?

Pourquoi et comment équilibrer son microbiote ?

Encore appelé flore intestinale, le microbiote intestinal se compose d’une centaine de milliards de micro-organismes principalement logés dans l’intestin grêle et le côlon. Il est d’une importance cruciale pour l’organisme humain et un déséquilibre du microbiote pourrait avoir de néfastes conséquences sur le fonctionnement du tube digestif. Alors, pourquoi doit-on l’équilibrer ? Suivez-nous !

Quelles sont les fonctions du microbiote intestinal ?

On pourrait développer plus d’un chapitre autour des principaux rôles du microbiote. En effet, dans l’organisme, il assure trois principales fonctions, notamment :

  • Défensive, car il produit des substances antimicrobiennes pour empêcher la prolifération des bactéries nuisibles à la santé humaine ;
  • Métabolique, car il constitue une source de production de vitamines et d’enzymes pour faciliter la digestion ;
  • Structurelle, car il participe à la maturation du tube digestif et du système immunitaire.

Concrètement, la flore intestinale fermente les fibres et participe à la prévention de pathologies, dont les maladies chroniques inflammatoires, l’obésité, le diabète, le cancer, etc. Précisons que le déséquilibre du microbiote (dysbiose) peut ne pas avoir de symptômes ou se manifester par des vomissements, une colique, des nausées et même une diarrhée. D’où l’importance d’un kit Nahibu pour analyser régulièrement son microbiote. Rendez-vous sur  https://blog.nahibu.com/ pour en savoir plus.

Comment équilibrer son microbiote intestinal ?

Au premier abord, le stress, les antibiotiques, une alimentation pauvre en fibres… sont quelques causes banales de la dysbiose. On peut s’étonner du lien entre stress et fonctionnement de l’appareil digestif, mais souvenons-nous que des situations émotionnelles contraignantes peuvent perturber la flore intestinale. On dit d’ailleurs que l’intestin est considéré comme le second cerveau de l’homme.

Par ailleurs, pour jouir d’une bonne santé de l’écosystème du microbiote, il est impératif de manger équilibré. Cela revient entre autres à consommer assez d’aliments riches en prébiotiques (les fibres). On les retrouve majoritairement dans les fruits et légumes. Essayez donc une consommation minimale de 30 g par jour de fibres variées (fruits et légumes, lentilles cuites, fruits secs, etc).

Parallèlement, pour augmenter le nombre de bactéries de la flore intestinale, les produits laitiers fermentés tels que les yaourts ou les fromages (de vache, brebis) sont très efficaces. À défaut, vous pouvez également consommer des produits lactofermentés. Il s’agit de fruits et légumes soumis à une fermentation dans un milieu salé et sans oxygène.

Bien que ces conseils soient efficaces, il est généralement conseillé de solliciter les services d’un médecin généraliste ou d’un diététicien.

Pour continuer votre lecture


Dernières Infos

Les Plus Commentés