Comment fonctionne un disjoncteur électrique ?

Date:

Partager l'article :

Le disjoncteur est un dispositif électrique qui permet de couper le courant en cas de surintensité ou lorsqu’il y a court-circuit. Il est placé sur le tableau électrique de l’installation et nous en distinguons une certaine variété. Quand le disjoncteur saute, la première chose à faire est de trouver la source du problème qui entraine ce comportement du dispositif. Il ne faut pas tout de suite penser à le réarmer.

Le rôle du disjoncteur

Le disjoncteur électrique fonctionne un peu comme un interrupteur, mais a la particularité de se déclencher de façon automatique. Les différents appareils et circuits électriques d’une installation doivent nécessairement être reliés à un disjoncteur du tableau électrique. Ce dernier offre notamment une protection contre les courts-circuits.

Le court-circuit survient en cas de contact entre deux conducteurs de différentes polarités. En effet, une fois que ces derniers se touchent, une surintensité excessive est générée. Lorsque tout se passe normalement au sein du circuit, le courant traverse le disjoncteur sans interruption. Mais en cas de court-circuit, la surintensité est détectée par une bobine, qui génère ainsi un champ magnétique responsable de l’ouverture des contacts du disjoncteur.

D’autre part, le disjoncteur offre une protection contre les surcharges. Chaque circuit a une intensité maximale qu’il peut supporter. Si cette dernière est dépassée, on assiste à une surchauffe des conducteurs et cela accroit les risques d’incendie. Au sein du disjoncteur, le courant en surcharge circule dans un dispositif thermique, qui de façon progressive se déforme et ouvre ensuite le circuit.

Comment ça marche ?

Dans une habitation, un disjoncteur général est relié au compteur. Le dispositif s’assure de protéger le circuit des courts-circuits et des surcharges. Si plusieurs appareils fonctionnent en même temps, au point où la puissance souscrite par le logement est dépassée, cela peut entraîner une coupure générale. Chaque zone du logement est reliée à des disjoncteurs divisionnaires. On retrouve aussi les disjoncteurs différentiels, qui eux s’assurent de protéger les personnes en contact avec des masses métalliques accidentellement mises sous tension.

S’il y a une bonne liaison entre les masses des appareils et la terre, le disjoncteur différentiel décèle la différence d’intensité et interrompt le circuit. Pour réalimenter le circuit à nouveau, il suffit de réarmer le disjoncteur, cependant cela doit se faire après avoir détecté et supprimé la fuite de courant. Une installation électrique sécurisée doit disposer d’un nombre important de disjoncteurs. Plus ou moins sensibles, ces dispositifs offrent une meilleure protection aux biens comme aux personnes.

Quels sont les différents types de disjoncteurs ?

Pour la sécurité des circuits dans les applications industrielles, commerciales et domestiques, il est envisageable d’opter pour trois types communs de disjoncteurs. Ces derniers se démarquent notamment par les caractéristiques de déclenchement. Nous distinguons les dispositifs de types B qui correspondent beaucoup plus aux applications résidentielles. D’autre part, ils peuvent être sollicités pour des applications commerciales, et ce, dans le cas où les surtensions de communication sont faibles ou n’existent pas.

Ensuite, on retrouve les dispositifs de type C qui représentent l’option standard pour les interventions industrielles et commerciales utilisant des moteurs et un éclairage fluorescent. Pour des applications industrielles lors desquelles des courants d’appel élevés surviennent, il faut normalement utiliser des dispositifs de types D. Ces types de disjoncteurs sont adéquats pour les machines à rayons X, les systèmes de charge de batteries d’envergure et aussi les transformateurs. Il s’agit également de types qui conviennent aux transformateurs, aux bobinages de moteur et même à certaines variétés d’éclairage à décharge.

Il est possible d’associer le disjoncteur à un contact auxiliaire qui donne la position des contacts du produit auquel il est relié. Pour trouver des disjoncteurs de qualité, il faudra faire recours aux marques de confiance telles que Schneider Electric, Legrand, Eaton ou encore Siemens.

Articles en Relation

Le fonctionnement des machines à sous : une immersion dans leur univers mystérieux

Les machines à sous, un monde fascinant et parfois mystérieux, attirent chaque jour des milliers de joueurs. De...

Viticulture : quel cépage poussera bien dans votre région ?

La viticulture, un art aussi ancien que délicat, varie grandement selon le terroir. Le choix du cépage adapté...

Les meilleures alternatives biologiques pour une consommation responsable

Dans notre société actuelle, de plus en plus de personnes cherchent à adopter un style de vie sain...

Comment intégrer le bio dans votre quotidien ?

De nos jours, avoir une vie saine et se trouver en pleine forme est gage de longévité. Nos...